La bibliothèque du Congrès est fondée le 24 avril 1800 par le président John Adams en même temps que le transfert du siège du gouvernement de Philadelphie à Washington, DC. La loi instituant la Bibliothèque accorde 5 000 $ pour acheter des livres qui seront utiles au Congrès des États-Unis. La première collectionestconstituée de 740 livres et trois cartes qui sont achetés à Londres et arrivent aux États-Unis en 1801 1.

C’est le Président Thomas Jefferson qui signe, le 26 janvier 1802, la loi établissant le rôle et les fonctions de cette nouvelle institution. Dorénavant, à la tête de la bibliothèque se trouve un Bibliothécaire du Congrès qui est nommé par le Président. Le budget et les différents règlements sont du ressort du Congrès à travers le Comité mixte de la Bibliothèque. L’emprunt des livres est accordé au Président et à son Vice-président et avec le temps est étendu aux membres de diverses institutions fédérales 1.

Ce n’est pas uniquement sur le plan légal que Thomas Jefferson a été un personnage important dans l’histoire de la Bibliothèque du Congrès. Il s’est particulièrement investi dans la vie de cette institution car il considérait que la raison était un aspect important de toute société démocratique et à ce titre possédait une vaste collection de livres. Durant sa présidence, il a lui-même recommandé à la Bibliothèque d’acheter certains livres. Lorsque les troupes britanniques envahissent Washington et brûlent le Capitole et les 3 000 ouvrages qui s’y trouvaient, il propose de vendre à la Bibliothèque sa collection personnelle composée de 6 487 livres. Cet achat est accepté en 1815pour la somme de 23 940 $

Source : Wikipédia